Non classé — 04 avril 2016

La Direction d’ADP nous a assignés en justice concernant notre local syndical à Orly sud en décembre 2015.

Procédure bien injuste, comme le local est un lieu de protection et d’écoute des salariés, mais ADP veut nous expatrier en zone de fret pour nous entraver complètement dans notre travail syndical, loin de tout, mais surtout de vous, les salariés.

Cette assignation va engager une procédure sans doute très longue, mais ADP n’a pas de temps, ils ont décidé de faire des travaux dans notre local. Ce qui est explicitement impossible, comme c’est écrit dans l’assignation en justice, ADP s’est engagé à ne pas nous mettre dehors de force !!!

Mais incroyable tout est bon pour nous entraver (on va sans soute nous couper l’électricité et le réseau). Ce que l’inspecteur du travail de Paris a reconnu verbalement, nous attendons toujours son courrier de confirmation. Nous devrons retourner le voir.

Nous ne sommes jamais concertés, aucune discussion, nous subissons le non-dialogue de la Direction et notamment de la nouvelle Directrice des Ressources Humaines, au moins M De Romanet nous avait reçu à son arrivée.

On est bien loin de l’entreprise sociale, éprise d’Éthique et d’échanges des années 19…, il y a bien longtemps…. Nous sommes passés dans l’air, où c’est marche ou crève, hélas.

Nous sommes un des seuls syndicats dans l’entreprise à dire non à cette politique autant destructrice et qu’inhumaine, et bien sûr cela dérange, autant la Direction que certains syndicats bien silencieux face aux problèmes des salariés. Ces syndicats qui ont appuyé la demande de la Direction à nous virer de notre local (que l’on occupe depuis plus de trente ans). Nous verrons le jour des élections, si enfin les salariés nous soutiennent.

En tout cas, nous sommes toujours là, mais jusqu’à quand ???

L’équipe de la CFDT ADP

CFDTOL@adp.fr

Partager

About Author

Yvan Lubraneski