Actualités Communiqués — 31 mars 2016

Communiqué du 31/03/2016

L’Union Territoriale de retraités de l’Essonne (UTR CFDT 91) écrit au président du Conseil départemental de l’Essonne, M. François Durovray, pour protester contre les décisions budgétaires du budget primitif 2016.

En effet :
Alors que la loi d’adaptation de la société au vieillissement est mise en œuvre depuis le 1er janvier 2016, avec des aides supplémentaires de l’Etat et de la Caisse Nationale pour la solidarité et l’autonomie (CNSA), le Conseil départemental de l’Essonne (CD 91) tente de se soustraire à ses obligations légales en matière de versement des aides sociales légales et d’attribution de l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA).

Le CD a décidé d’augmenter les impôts fonciers de 29,2% et de faire des économies sur le dos des personnes âgées les plus fragiles et les plus pauvres.
– économies sur les aides sociales aux personnes âgées ou handicapées,
– économies sur le suivi régulier de l’état de santé des bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

L’UTR CFDT 91, demande que le CD 91,
– se recentre sur ses obligations légales,
– applique la suggestion alternative du cabinet Michel Klopfer concernant les retards de paiement de l’aide sociale,
– revienne en arrière sur des décisions qui s’attaquent aux personnes âgées et handicapées les plus fragiles et les plus pauvres,

Pour l’Union départementale CFDT
La secrétaire générale, Marie Lepretre
Pour Le conseil d’administration de L’Union Territoriale de retraités de l’Essonne
Le secrétaire général, Charles Crépeau

Partager

About Author

Yvan Lubraneski