Actualités Communiqués — 21 janvier 2016

L’appel à la grève du 26 janvier est une opération de diversion d’organisations syndicales qui cherchent à faire oublier qu’elles n’ont pas voulu soutenir l’accord PPCR de revalorisation des carrières dans la fonction publique.
La CFDT refuse de s’y associer et de lancer les personnels dans une action où ils ont tout à perdre et rien à gagner !

Qu’est-ce que l’accord PPCR ?

Un accord soutenu par la CFDT, la FSU, l’Unsa, la CFTC, la CGC et la FA-FP et validé par le Premier Ministre malgré l’opposition de la CGT, de FO et de Solidaires.

Un accord qui conforte le statut de la fonction publique contre les attaques dont il fait régulièrement l’objet.

Un accord qui apporte deux milliards d’euros de plus pour les rémunérations des fonctionnaires dès sa mise en œuvre et 5 milliards d’ici à 2020.

Un accord qui impose des déroulements de carrières plus équitables qui assure un droit à la promotion pour tous les agents.

Un accord qui améliore des débuts de carrières pour rendre nos métiers plus attractifs partout sur le territoire.

Un accord qui transforme des primes en point d’indice, pour revaloriser les retraites sans perte de pouvoir d’achat pour les agents.

Un accord qui instaure un rendez-vous salarial annuel, et qui doit permettre dès février 2016 d’obtenir le dégel du point d’indice.


TROIS exemples d’acquis de la négociation :

– La revalorisation des débuts de carrière se traduira à terme par 150 euros de plus par mois pour un PE, un certifié ou un PLP.

– L’amélioration des déroulements de carrière assurera à tout agent la possibilité d’accéder à l’équivalent de la hors-classe.

– La revalorisation des grilles et l’intégration des primes, c’est à terme une revalorisation de toutes les pensions.
Voilà ce que les syndicats CFDT, UNSA, FSU, CFTC et CFE-CGC ont obtenu pour les personnels en prenant leurs responsabilités et en soutenant l’accord.
Ceux qui appellent à la grève le 26 janvier n’offrent pas d’autres perspectives sérieuses.

Alors, pourquoi cet appel à la grève ?

  • CGT, FO et Solidaires, non signataires de l’accord PPCR, appellent à la grève sur des revendications qui ont déjà été obtenues par les signataires de l’accord ! Pourquoi alors n’ont-ils pas signé ?
  • Le SNES continue sa croisade contre la réforme des collèges, plutôt que de demander avec le Sgen-CFDT une hausse des budgets IMP dans les établissements pour la rentrée 2016, et un abondement des DHG collège par les rectorats conforme à ce qui a été décidé en CTM.
  • Le SNUIPP réclame une augmentation de l’ISAE pour faire oublier qu’il n’a pas signé le protocole de mai 2013 instaurant cette rémunération et que c’est encore le Sgen-CFDT qui a demandé et obtenu en septembre que la hausse de l’ISAE soit incluse dans les discussions de mise en œuvre de l’accord PPCR.

Faire grève aujourd’hui pour des avancées déjà obtenues et actées dans des accords signés et dont le calendrier est connu, est irresponsable.

Le Sgen-CFDT n’appelle pas les agents à la grève. Il ne veut pas leur faire perdre une journée de salaire et donc faire un cadeau de plusieurs millions d’euros à l’État.

 

Le lien ICI

 

Nathy Falgueyrac – Nathalie Brulé – Lucile Hévin – Marie-Chantal Toutain-Cras

Partager

About Author

Yvan Lubraneski