Actualités — 16 janvier 2016

Syndicat Académique de Versailles
Antenne 1er degré de l’Essonne

Sommaire

Infos locales

  • préparation de la carte scolaire
  • journée de grève du 26 janvier

Carrières, vie administrative

  • résultats des mutations interdépartementales
  • programme Jules Verne
  • accès au grade de personnel de direction de 2ème classe
  • recrutement d’un conseiller pédagogique à Wallis-et-Futuna

 

Informations éducatives et pédagogiques

  • numérique : tsunami, fleuve tranquille ou vaguelette ?


Vie syndicale, du côté de la CFDT

  • Cfdt: Laurent Berger sur Europe 1


Bons plans

Humour

Infos locales

 

 

Carte scolaire : préparation de la rentrée 2016

Vous trouverez ici nos fiches de liaison carte scolaire.
Celles-ci nous permettront de disposer des éléments nécessaires au suivi de votre situation d’école et à sa « défense », lors des commissions carte scolaire CDEN et CTSD.
Un premier groupe de travail se réunit le 29 janvier 2016.

Faites remonter dès maintenant les chiffres de vos effectifs !

N’hésitez pas à nous solliciter pour toute question.

 

 à propos de la journée de grève du 26/01/2016

 

Une journée de mobilisation où les mots d’ordre sont nombreux et variés…

Grève pour réclamer un meilleur pouvoir d’achat après avoir refusé 5 milliards d’euros…

D’autres sont plus motivés pour un rapport de force à quelques jours de leur congrès…

1er appel… certains appellent contre la réforme du collège… Il nous semble pourtant urgent de proposer des changements…

Position du Sgen-CFDT : Oui, il faut changer le collège.

Non, la grève n’est pas le seul et unique moyen d’action pour se faire entendre.

Oui, la réforme permet d’insuffler et de reconnaître des innovations pédagogiques et de l’interdisciplinarité.

Non, la réforme ne résoudra pas tous les maux, non il ne s’agit pas de notre réforme.

Oui, nous exigeons les moyens en temps et en accompagnement des équipes pour mettre en œuvre cette réforme.

Non, nous ne pensons pas que travailler en liaison avec le premier degré brise l’unité du second degré.

Oui, les collègues ont le droit d’avoir des inquiétudes, le cadre de la réforme doit encore évoluer mais non, cette réforme ne provoquera pas la mort du collège.

Nous demandons à chacun de respecter les positions des autres; laissons expérimenter celles et ceux qui souhaitent le faire sans se moquer ni dénigrer leur investissement professionnel comme cela semble devenir une tendance détestable dans certaines salles des profs de quelques collèges.

Nous préférons revendiquer, proposer et travailler pour un vrai changement.

2ème appel: le pouvoir d’achat dans la Fonction Publique

Des syndicats appellent à une journée d’action dans la Fonction publique le mardi 26 janvier 2016 concernant les salaires… Cette décision a été prise en décembre dernier lors de rencontres intersyndicales à laquelle la CFDT Fonctions publiques n’a pas été conviée. La CFDT Fonctions publiques n’a pas été ultérieurement sollicitée pour s’associer à ce mouvement (c’est également le cas en ce qui concerne d’autres organisations Fonctions publiques).

Pour rappel, ceux qui appellent à la grève ont refusé de signer il y a quelques semaines le protocole d’accord national qui budgétise 5 milliards (oui… milliards et non millions…!!!).

Depuis le passage en force du 1er ministre sur le PPCR (Parcours Professionnels, les Carrières et les Rémunérations dans la fonction publique), les députés se sont mis au travail… Ces derniers jours, nous apprenons que des amendements sont déposés: intégration d’une partie des primes dans la rémunération indiciaire (ce qui est plus avantageux et moins discriminant que l’augmentation du point d’indice) + harmonisation des durées d’échelon à l’occasion de l’intégration dans les nouvelles grilles (comprendre avancement au même rythme pour tous… quid des avancements selon 3 rythmes… réduction d’ancienneté d’échelon = passage d’échelon + rapide…).

 

Voici les incidences du PPCR pour les enseignants du 1er degré

Un GRAF et des augmentations indiciaires

Pour les enseignants, l’accord se traduira notamment par le passage progressif (jusque 2020) de l’indice 365 à l’indice 390 en début de carrière et de 783 à 821 en fin de carrière. Le ministère doit aussi ouvrir un nouveau grade, le GRAF allant de l’indice 655 à 963, avec une entrée correspondant à un gain de 29 points (environ +134€/mois).

L’agence de presse « ToutÉduc » relate une discussion avec le ministère concernant la revalorisation de l’ISAE (de 400€ à 1200€/an) et l’augmentation du ratio de passages à la hors-classe. Ainsi, il relate les dires du ministère: « Nous attendions la fin des négociations sur le PPCR (protocole ‘Parcours professionnels, carrières, rémunérations’), nous allons pouvoir reprendre les négociations avec les organisations syndicales, notamment sur le rapprochement du 1er et du second degré, ISAE et accès à la hors classe, dans ce nouveau cadre. »

Cette annonce de »ToutÉduc » converge avec les assurances que le ministère nous a faites sur ces sujets après notre Alerte Sociale.

De plus, dans une interview accordée à l’AEF en novembre 2015, la ministre de la Fonction publique, avait de fait affirmé que si un rendez-vous salarial avait été accordé aux fonctionnaires, ce n’était « pas pour ne rien faire ». Est-ce que le point d’indice sera dégelé en 2016, le doute reste de mise… mais le gouvernement, bien que contraint financièrement, ne pourra guère faire l’économie d’un geste, aussi limité soit-il, en direction de son électorat traditionnel, à un peu plus d’un an de l’élection présidentielle de 2017.

A la lecture de ces différents éléments, nous laissons bien entendu nos adhérents libres de leur choix… Le Sgen-CFDT reste quant à lui cohérent sur son projet pédagogique (pour le collège) ainsi que pour la rémunération des fonctionnaires (signature du protocole PPCR à 5 milliards).

 

Carrières, vie administrative, salaires, …

 

Résultats des mutations interdépartementales 2016

Le ministère communiquera les résultats individuellement à partir du 7 mars. Les élus et représentants du SGEN-CFDT confirmeront les résultats aux personnes ayant rempli une demande de suivi sur SGEN+.

Au fait… parle t-on de mutations ou de permutations?

D’abord, des mutations directes

Le système informatique procède à la mutation directe des candidats.

Les DASEN et le ministère déterminent, pour chaque département, les capacités d’accueil qu’ils réserveront à la mobilité géographique des personnels. Dans un premier temps, les postes ainsi dégagés seront attribués, par mutations, aux candidats ayant le plus fort barème (candidats classés par barème décroissant), sans tenir compte de leur département d’origine.

Ensuite, des améliorations par permutations

Lors de cette seconde phase, le système informatique reprend l’ensemble des candidatures n’ayant pas obtenu satisfaction ou ayant obtenu un autre vœu que celui de rang n°1; il va tenter d’améliorer ces mutations par des chaînes multiples (permutations, un départ toujours compensé par une arrivée) pour augmenter le nombre de mouvements possibles qui peuvent être réalisés d’un département vers l’autre sans modifier ses capacités d’accueil.

Chaque candidat peut demander jusqu’à six départements différents…

 

Programme Jules Verne pour l’année 2016 – 2017

Une circulaire parue au BO n° 2 du 14 janvier précise les orientations et les modalités relatives à l’organisation du programme de mobilité internationaleenseignante Jules Verne. Ce programme s’adresse aux enseignants titulaires des 1er et 2e degrés de l’enseignement public qui souhaitent effectuer une mobilité internationale en vue de participer à un projet de coopération éducative bilatérale et de consolider ou accroître leurs compétences linguistiques.

Leur mission principale sera d’enseigner en langue française et non d’enseigner la langue du pays d’accueil. Pour bénéficier pleinement de leur séjour, les candidats posséderont le niveau de compétence B2 (Cadre européen commun de référence pour les langues) dans la langue du pays d’accueil. La durée du séjour sera d’une année scolaire, éventuellement reconductible dans la limite d’une année supplémentaire. Les enseignants seront mis à disposition auprès d’un État étranger dans le cadre d’un accord international de partenariat. La circulaire parue au BO

 

Accès au grade de personnel de direction de 2e classe par liste d’aptitude 

Les candidats à l’inscription sur la liste d’aptitude doivent remplir l’une des deux conditions suivantes :

  1. a) soit :

– être fonctionnaire titulaire appartenant à un corps de catégorie A de personnels enseignants de l’enseignement du premier ou du second degré ;

– et justifier de dix années de services en qualité de fonctionnaire titulaire dans un ou plusieurs des corps susmentionnés et avoir exercé à temps plein, en position d’activité ou de détachement, des fonctions de direction dans un établissement d’enseignement ou de formation pendant vingt mois au moins, de façon continue ou discontinue, au cours des cinq dernières années scolaires.

  1. b) soit :

– avoir exercé à temps plein des fonctions de directeur adjoint chargé de Segpa, de directeur d’Erea, de directeur d’ERPD, de directeur d’établissement spécialisé ou de directeur d’école du premier degré ;

– et justifier de cinq ans de services dans ces fonctions en qualité de fonctionnaire titulaire.

Les personnels qui sont candidats à l’inscription sur la liste d’aptitude doivent retirer un dossier auprès des services académiques.

La note de service parue au BO n° 2

Dans le même BO, une note de service précise les modalités de détachement et d’intégration dans le corps des personnels de direction pour l’année 2016.La note de service

 

Recrutement d’un conseiller pédagogique dans les îles Wallis-et-Futuna

Un conseiller pédagogique auprès de l’IEN adjoint chargé du 1er degré dans les îles Wallis-et-Futuna sera recruté pour septembre 2016. Seuls les personnels enseignants du premier degré spécialisés titulaires du CAFIMF ou CAFIPEMF peuvent faire acte de candidature. Le dossier devra être remis avant le 14 mars 2016 accompagné des pièces justificatives au supérieur hiérarchique direct du candidat. La note de service parue au BO n° 2

 

Frais de déplacement

 Une circulaire parue au BO n° 2 du 14 janvier rappelle les principes et modalités d’indemnisation des personnels des ministères chargés de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche : obligation d’un ordre de mission, définitions des notions de résidence administrative et familiale, de la notion de commune, ouverture des droits à indemnisation pour des déplacements temporaires, cas des agents affectés en service partagé entre plusieurs établissements, indemnisation des frais de transport, de repas et justificatifs à fournir.

La circulaire parue au BO

Informations éducatives et pédagogiques

 

Numérique : tsunami, fleuve tranquille ou vaguelette ?

Le philosophe Marcel Gauchet, qui vient de cosigner un ouvrage Transmettre, Apprendre, reconnaît, lui, que le numérique bouleverse profondément l’enseignement. Mais à rebours de ce que l’on entend souvent, il prédit que l’on aura plus que jamais besoin de professeurs et d’école. V. Soulé, de Libération, l’a rencontré.

Peut-on continuer à enseigner aujourd’hui comme hier ?

« Sûrement pas. Contrairement à ce que l’on dit souvent, l’école est une institution qui a un facteur de changement en son sein : les élèves. Le mythe de l’école à l’abri de la société, fonctionnant comme un temple ou une caserne, est une pure fiction. Cela n’a jamais été.

Suite de l’article (page 2): http://goo.gl/jHY2GP

 

Luc Cedelle, dans son blog « interro écrite » de juin, propose un éclairage intéressant venant compléter le tableau. « Les encombrants bienfaiteurs internationaux de l’éducation».

Le Global Teacher Prize est un prix d’un million de dollars destiné à récompenser le « meilleur professeur du monde », ou « de l’année », les deux formulations étant utilisées de manière cumulative. Une sorte de prix Nobel, indiquent par les organisateurs, sans référence au fait que le Qatar, avec des modalités différentes (et plus subtiles), a déjà fait le coup du « Nobel de l’éducation ».Ce prix sera attribué en mars 2015 lors du Global Education and Skills Forum (GESF) de Dubaï. Une sorte de concurrent du WISE (World innovation summit for education) de Doha, en moins gigantesque, en moins « allez, tiens, j’invite tout le monde ! » (donc plus proche d’un « Davos de l’éducation », comparaison abusivement revendiquée par la WISE), mais avec, grosso modo, les mêmes sortes de participants : officiels, big business, ONG, médias…

Suite de l’article (pages 2-3): http://goo.gl/jHY2GP
Relations Ecole – Parents : reconnaître co-éducation et l’inclure dans le temps de service des enseignants

Dans le cadre de son enquête sur les relations entre l’École et les parents, Georges Fotinos a sollicité une contribution du Sgen-CFDT.

Lire la contribution du Sgen-CFDT

 

Société, vie syndicale, du côté de la CFDT

« Le patronat est incapable de penser le monde et l’économie de demain »

Interrogé sur Europe 1 le 11 janvier 2016, Laurent Berger est revenu sur les demandes inacceptables du patronat à une semaine de l’annonce par le président de la République de nouvelles mesures en faveur de l’emploi. En savoir plus



Bons plans

 

27e Semaine de la presse et des médias dans l’école (du 21 au 26 mars 2016) : un enjeu éducatif, culturel et citoyen.

Le thème de cette année est « La liberté d’expression, ça s’apprend ! ». Les inscriptions se font du 7 janvier au samedi 6 février 2016 sur le site du clemi. La réservation des journaux et magazines jusqu’à épuisement des stocks aura lieu du jeudi 21 janvier au samedi 6 février. Le lien

Évaluation positive en maternelle et carnet de suivi sur le site de la circonscription de Dieppe Ouest. Le lien

Dessins géométriques et découpages : un site proposant un grand nombre de travaux (dessins, pavés, traçages, constructions géométriques). Le lien

A voir avec les enfants : 2 vidéos courtes pour comprendre leur cerveau : aider les enfants à apprivoiser leurs émotions, le cerveau gauche et le cerveau droit. Le lien


Humour

Quand on est instit’, il y a des petites choses qu’on ne peut pas faire…

 

On ne peut pas —> Aller au cours d’aquagym au créneau impossible (« le lundi de 10h à 11h ou le jeudi de 15h à 16h », disait la brochure).

Mais on peut —> Y aller le mercredi après-midi (sauf si on fait taxi-activité-extrascolaire comme moi…)

 

On ne peut pas —> Partir en vacances début janvier (ou milieu septembre, ou fin mai, ou n’importe quelle autre période « hors vacances scolaires ». Vous savez, quand les prix sont divisés par 10).

Mais on peut —> Partir à la Toussaint, à Noël, en février, en avril, en été … S’il nous reste du budget !

 

On ne peut pas —> Compter sur le CE pour avoir un voyage de fin d’année, un arbre de Noël pour les enfants, des chèques-cadeaux, …

Mais on peut —> Apporter des papillotes aux collègues, à picorer en salle des maitres !

 

On ne peut pas —> Trainer sur Facebook et autres sites internet, pour une petite pause café de 30 minutes.

Mais on peut —> Boire un thé dans un thermos douteux de 10H15 à 10H25 en surveillant 180 mioches sous la pluie.

 

On ne peut pas — >Porter ses nouvelles Louboutins ou sa mini-jupe en skaï le lundi matin au boulot. Si ce n’est pas la brigade des moeurs, ce sera notre dos qui criera de les enlever. A moins que ce ne soit l’encre de Chine renversée dessus par un élève…

Mais on peut —> Mettre des boucles d’oreilles « carambar » ou une robe Desigual. Vous savez, toutes ces fringues bizarres que les gamins adorent et que seuls les instits sont capables de porter !

 

Source: https://7alamaisonblog.wordpress.com/2016/01/11/ces-petites-choses-que-nous-instits-on-ne-peut-pas-faire-et-ce-quon-peut-faire-a-la-place/

Bonne lecture!

Nathy Falgueyrac – Nathalie Brulé – Lucile Hévin – Marie-Chantal Toutain-Cras

Partager

About Author

Yvan Lubraneski