Actualités — 09 décembre 2015

ACTUALITÉ SOCIALE

ASSIGNATION EN JUSTICE PAR ADP

Nous préparons la bataille contre ADP : locaux dangereux, agressions à mains armées en zone de fret, les bâtiments vont être détruits dans les prochaines années, bâtiments à trop forts coûts énergétiques du 133 au 288, autant chaud que froid.
Tout le personnel part au cœur d’Orly.
Nous voulons rester dans un local pour protéger les salariés en cas de besoin.
Un local syndical par nature doit être à côté des salariés et pas dans la « pampa », au milieu de nul part, introuvable.
La Direction avec l’aide d’autres syndicats veulent faire disparaître la CFDT, pour quelles raisons ? trop de conflits, trop de répondant ? le seul syndicat qui défend correctement les salariés, jusqu’en justice ? la CFDT veut des accords GPEC, télétravail, intéressement (pas au prix de la santé des agents), égalité professionnelle avec de vrais objectifs, un accord handicap avec de vrais accompagnement des personnes en situation de handicap, sénior (vu la moyenne d’âge, c’est un comble de ne plus avoir d’accord sénior signé, mais seulement un accord unilatéral et juste au niveau de la loi, on a toujours fait mieux !!!).
Nous sommes toujours prêts à discuter, mais pas à disparaître.

CFDT ADP – BLS PRUDHOMMES

La Direction fait-elle appel au préfet pour enterrer le dossier ? Est-ce que cette façon de botter en touche aura pour effet de nous retrouver dans un tribunal des conflits pour déterminer quelle juridiction est compétente ?
Aucune négociation en interne n’a été possible pendant 10 ans, et maintenant on nous prévoit des procédures sans fin.
Est-ce que ADP, entreprise sociale, est devenue, comme nos sous-traitants, une entreprise sans dialogue social, ni évolution de carrière pour ses salariés, pourtant la loi a changé !!
Les salariés sont patients, mais choqués de voir les procédés des défenseurs d’ADP. Que de manœuvres !!! Est-ce que c’est de la poudre aux yeux, le préfet ne répond pas à notre avocat. Aucune réponse de personne concernant ce fameux courrier !!!
Nous attendons la décision du juge au mois de janvier 2016.

 

AÉROPORTUAIRE

Privatisation de l’aéroport : la liste des candidats s’allonge (Nice et Lyon)

Les grandes manœuvres pour le rachat des aéroports de Nice et Lyon sont en cours. Ainsi, le site Zonebourse.com signale qu’on a appris hier jeudi que « le groupe espagnol d’infrastructures Ferrovial s’est allié au groupe d’investissement français Meridiam pour répondre à l’appel d’offres » sur les deux aéroports. Un appel d’offres qui devrait être lancé en janvier. Ferrovial est entre autres déjà propriétaire de 25% de l’aéroport de Heathrow, en association avec Meridiam.
Parmi les autres prétendants au rachat des 60% de parts de l’Etat dans les deux sociétés aéroportuaires, Zonebouse.com cite l’italien Atlantia, opérateur de l’aéroport de Rome, le groupe d’investissement australien Macquarie, l’aéroport de Singapour, le fonds Global Infrastructure Partners (GIP), qui contrôle l’aéroport London City, ainsi que le fonds Industry Funds Management, qui détient des participations minoritaires dans les aéroport de Vienne et de Manchester ou encore le groupe espagnol Aena et le groupe Malaysia Airport.
Côté français, est cité le groupe Vinci au sein d’un consortium avec la Caisse des dépôts (CDC) et l’assureur Predica, filiale du groupe Crédit agricole, tandis qu’ADP (Aéroport de Paris) ne serait intéressé que par Nice et pas par Lyon. Le dossier de privatisation en jeu est financièrement important, la seule société des aéroports de Nice étant estimée à plus d’un milliard d’euros.

 

Attentats : un manque à gagner de 50 millions d’euros pour Air France-KLM, donc manque à gagner pour Aéroports de Paris!!

Source : Les Echos 08/12/2015
Baisse du coefficient d’occupation des appareils, moindres réservations… Les attentats du 13 novembre dernier ont entraîné une baisse conséquente du chiffre d’affaires d’Air France-KLM. L’activité cargo a été également pénalisée.
Ce n’est pas une grande surprise, mais jusqu’à maintenant Air France-KLM n’avait pas réellement chiffré l’impact des attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre. C’est chose faite : l’impact de ces tragiques événements est estimé à 50 millions d’euros, la croissance du trafic et du coefficient d’occupation ayant été « sensiblement affectés ».
« Le coefficient d’occupation total » pour les compagnies Air France, KLM et HOP! « était en baisse de 0,9 point sur la période du 14 au 30 novembre, alors qu’il était en hausse de 2,7 points sur les 13 premiers jours du mois », indique Air France-KLM dans un communiqué. Et d’ajouter que « de et vers Paris, le trafic du mois a été sensiblement affecté par les attaques terroristes du 13 novembre ».
En dépit des attaques, la hausse du coefficient d’occupation total est cependant en hausse de 0,6% pour l’ensemble du mois, et le nombre de passagers de 0,3% avec 6 millions de voyageurs. Et l’avenir devrait être un peu moins sombre. Les « tendances actuelles de réservation sont en ligne avec un scénario de rétablissement progressif incluant un impact limité sur les volumes après la fin décembre », explique encore le groupe.
L’activité cargo pénalisée par les mesures de sécurité
L’activité cargo du groupe – en baisse de 11,3% – « a été principalement affectée par les mesures de sécurité complémentaires mises en œuvre à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle à la suite des attaques », précise le groupe. Soulignant que, dans le cadre de la poursuite de la restructuration de l’activité, « les capacités tout-cargo sont en baisse de 33% par rapport à novembre 2014 ».
En revanche, souligne Air France-KLM, l’activité de Transavia, la branche low cost du groupe, « a été affectée dans une moindre mesure » avec un coefficient d’occupation sur le mois en baisse de 0,4%.

 

LA CFDT A VOTRE ÉCOUTE

Aéroports de Paris, osez la différence !

 

Adhérer à la CFDT, c’est :

>  Etre informé, conseillé, défendu !

>  Privilégier le dialogue, la négociation, le résultat !

>  Avoir la parole, participer et agir !

 

Adhérez en ligne

CFDTOL@adp.fr   /  CFDTRY@adp.fr

Partager

About Author

Yvan Lubraneski