Actualités — 28 janvier 2014

Le Sgen-Cfdt Essonne condamne avec la plus grande fermeté le message qui a circulé ce week-end sur les portables des élèves et des parents d’élèves. Ce message appelait au boycott de l’école parce qu’y seraient enseignées des théories dangereuses quant au genre et à l’identité sexuelle.

C’est une véritable manipulation. Nous sommes d’autant plus révoltés par cette manipulation qu’elle semble avoir eu pour cible les milieux les plus vulnérables, ceux de l’éducation prioritaire, et qu’elle a jeté le trouble dans de jeunes esprits enfantins ou adolescents  (à l’âge où justement les questions d’identité sexuelle sont à la fois taboues et brûlantes).

NON, l’école ne projette pas de films « sexuels » aux enfants, non l’école ne transforme pas les filles en garçons et inversement : le rôle de l’école est d’informer, de sensibiliser, de lutter contre les stéréotypes qui font que, aujourd’hui en France, les hommes et les femmes ne connaissent pas encore l’égalité.

OUI, l’école, dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté, est là pour permettre un vivre ensemble et pour faire advenir l’égalité entre les personnes. Son rôle est de protéger, aussi, les enfants qui font l’objet d’actes discriminatoires. Combien de petits garçons moqués, voire battus, dans des cours d’école et traités de « pédés » parce qu’ils sont bons en cours de français et qu’ils sont habillés en rose ? Combien de suicides d’adolescent-e-s qui se sentent rejetés car ils ne sont pas « conformes » aux normes de genre ?

OUI, l’école a pour mission de permettre à chaque enfant de trouver un équilibre psychologique et de progresser dans une société égalitaire.

Si les études de genre, favorisées par le Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur et par le CNRS sont utiles et si les enseignants sont sensibilisés à ces travaux, c’est parce que ces recherches montrent que, dans l’histoire des civilisations, les rôles des hommes et des femmes ont varié selon les époques et lieux.

A nous donc, enseignants et parents de lutter contre ceux qui veulent déstabiliser l’école par des rumeurs délétères, et de coopérer pour offrir aux enfants une société et une école égalitaires, qui offrent à tous et à tous les chances d’une réussite personnelle et professionnelle.

Pour information vous trouverez la démarche pédagogique initiée par le ministère visant à éduquer sur l’égalité entre garçons et filles ICI

Partager

About Author

Yvan Lubraneski