Actualités Nos rendez-vous — 10 octobre 2013

Comme chaque année, la CFDT est invitée à la journée du refus de la misère du 17 octobre. Cette journée est organisée par ATD Quart Monde avec la participation de différentes associations de lutte contre la pauvreté (Secours Catholique, Secours Populaire, Amnesty International…).

Cette année, la journée a pour thème : «  Ensemble vers un monde sans discrimination ».

« Combattre la pauvreté, c’est d’abord combattre les préjugés. Un des aspects les plus violents de la misère est le mépris que subissent trop souvent les personnes en situation de grande précarité. Cette année, la Journée mondiale du refus de la misère est centrée sur le combat contre la discrimination pour origine sociale. Elle invite chacun à remettre en cause les idées reçues sur les personnes qui subissent la pauvreté, elle invite à ne plus traiter des personnes différemment en raison de leur condition sociale. » Président d’ATD Quart Monde

Plusieurs rassemblements sont organisés sur le territoire, vous pouvez consulter les lieux et horaires de manifestations sur le site :

http://refuserlamisere.org/article/presentation-generale-de-la-journee-mondiale-du-refus-de-la-misere

Sur Paris, une marche contre les préjugés est organisée (départ à 16h30) des Invalides pour arriver vers 18h00 au Trocadéro où auront lieu des animations et prises de paroles. La confédération sera représentée par V. Descacq et JL. Malys pour le rassemblement à Paris.
Cette journée sera l’occasion de faire connaître le livre « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté », ouvrage d’ATD Quart Monde en collaboration avec la CFDT.

Plus la crise économique et sociale s’accentue, plus les préjugés sur les personnes qui vivent la précarité se répandent. Ce livre répond point par point à plus de 80 idées reçues qui courent sur les exclus, les pauvres, les Roms, les immigrés : « Les pauvres sont des fraudeurs », « On vit mieux avec le RSA qu’avec le SMIC », « Les Roms ne veulent pas travailler »… A chacune de ces affirmations, les auteurs – c’est une grande force de l’ouvrage – répondent avec l’aide des dernières études statistiques, sociologiques, économiques, multipliant tableaux et schémas très éclairants.

Accessible au grand public, l’ouvrage défait la chape de plomb du fatalisme et invite à sortir des stéréotypes, à se connaître au lieu de s’ignorer pour inventer ensemble une société où la misère n’aura plus droit de cité. Combattre la pauvreté, c’est d’abord combattre nos préjugés !

Partager

About Author

Yvan Lubraneski