Actualités Communiqués — 26 octobre 2013

Evry, le 25 Octobre 2013

De nombreux hommes politiques français ont fait de la montée formidable du Front national le symptôme d’un rejet par les Français de la politique.
Derrière ce constat, il y a le refus d’accorder au FN un statut de parti politique normal ; voter pour ce parti serait alors refuser le cadre de la démocratie, une voie vers l’extraordinaire et l’exception. Cette argumentation a le mérite de rappeler que dans le fond, quand tombent les masques, le FN n’est pas, du fait des opinions professées par ses dirigeants, un parti démocratique.
Télécharger le communiquéCependant, cette lecture a aussi un inconvénient grave, elle conduit à s’éloigner de manière irrémédiable des Français et de leurs soucis.
La primaire de Marseille montre assez la volonté des citoyens de prendre en main leur destin à chaque fois qu’on le leur permet.
Cela nous ramène au coeur de ce que doit être la politique : renforcer la capacité de chaque citoyen à agir

Lire la suite et télécharger le communiqué

Partager

About Author

Yvan Lubraneski