Actualités Communiqués — 29 mars 2013

La Cfdt conforte sa deuxième place d’organisation syndicale représentative avec 26%, juste derrière la CGT à 26.77%. FO est 3ème à 15.94%, suivie de la CFE-CGC à 9.43% et de la CFTC à 9.30%*.
Si la photographie d’ensemble reste inchangée, et que le nouveau calcul de la représentativité n’a pas fondamentalement transformé le paysage syndical français, il n’en demeure pas moins que la CFDT est indéniablement renforcée par ces résultats : elle réduit considérablement l’écart avec la CGT.
Le vote des salariés dans les entreprises constitue donc bien le critère de calcul pertinent.
Enfin, en poids relatif (seuil des 8% franchi), et contrairement à ce que d’aucuns laissaient entendre, les signataires de l’accord sur la sécurisation de l’emploi sont bien majoritaires.
Une nouvelle étape, une nouvelle période, viennent de s’ouvrir pour la démocratie sociale.
*Seuls ces cinq syndicats ont franchi le seuil de 8% des voix aux élections professionnelles dans les entreprises du secteur privé (dont TPE et chambres d’agriculture), critère majeur fixé par la loi de 2008 qui les rend tributaires de leur audience, mesurée tous les 4 ans.

Partager

About Author

Yvan Lubraneski