Actualités — 23 janvier 2013

Alors que RENAULT est engagé dans la négociation d’un accord Compétitivité avec ses partenaires sociaux, la septième et ultime séance de présentation a connu un rebondissement. En effet, dans la rubrique « Enjeux d’un accord », il est clairement écrit : « A défaut (d’un accord) l’engagement de ne pas fermer de sites ne pourrait être tenu et des fermetures de site seraient inéluctables ».

Malgré les démentis de la Direction dans la presse nationale, les Organisations Syndicales sont en possession de documents présentés lors de cette séance, et sont en capacité de prouver de quelle manière la Direction essaie de prendre les négociateurs au piège : soit ils acceptent un accord humiliant et leurs collègues gardent leur emploi (mais avec quelles garanties ?), soit ils refusent de se déjuger et la Direction aura le beau rôle de rejeter les fermetures de sites sur le dos des syndicats qui n’auront pas accepté les conditions imposées.

En effet, la Direction RENAULT souhaiterait rogner sur les conditions de vie, de travail et de rémunération des salariés afin de corriger des années de dérives !

C’est pourquoi l’intersyndicale CFDT / CGT / SUD du site de RENAULT Lardy a décidé d’inviter les salariés à se mobiliser par un débrayage d’une heure minimum le jeudi 24 janvier 2013 afin de signifier clairement à leur Direction que leurs préoccupations restent l’emploi, la rémunération et la qualité de vie au travail.

Section CFDT RENAULT Rueil-Lardy – CTL L71 001 – 1 allée Cornuel – 91510 LARDY

Tél : 01 76 87 73 08 –  Courriel : cfdt.rueil-lardy@renault.com – Site : http://www.cfdtrenault.com

Partager

About Author

Yvan Lubraneski